Panafrica

RNS rencontre Panafirca, la marque de chaussures responsable et engagée. 

 

RNS : Parlez-nous de vous, de votre projet ?

Hugues D. : Panafrica est une marque de chaussure responsable qui a été créée en 2015.

Après avoir travaillé quelques années en Afrique, je suis tombé amoureux de ce continent et de ses tissus : le wax notamment. J’ai ramené quelques bouts de ces tissus à mon retour en France et Vulfran, qui est assez créatif, m’a dit « il faut absolument qu’on en fasse quelque chose ». Il a commencé à dessiner les premiers modèles de chaussures qui sont devenus quelques mois après, les premières chaussures de Panafrica.

Vulfran de R. :  Le wax est un tissu très coloré, très symbolique de l’Afrique de l’Ouest notamment. Il fait parti des tenues traditionnelles portées par les femmes africaines. Le but avec Panafrica c’était de mettre en avant ces tissus colorés et d’entreprendre différemment. 

Cela passe chez nous par trois éléments importants. D’abord les conditions de fabrication puisque les modèles sont assemblés dans un atelier au Maroc avec lequel on a signé une charte de travail qui permet de veiller aux conditions de travail des employés (salaires, congés payés, horaires…). Ensuite c’est l’achat puisqu’aujourd’hui on privilégie un schéma de commerce équitable. Et la dernière chose c’est qu’on a créé un programme « Walk for School » qui consiste à reverser 10% de nos bénéfices pour soutenir des projets liés à l’éducation et la formation professionnelle sur le continent africain.

Hugues D. : L’idée c’est d’avoir un achat responsable de la part du consommateur et responsable à tous les niveaux : je sais ce que j’achète, comment c’est produit, dans quelles conditions et je contribue à soutenir des actions positives.

 

RNS : Quelles difficultés avez-vous rencontré ?

Vulfran de R. :  Une des premières difficultés ça été de concrétiser l’idée qu’on a eu.

Ensuite le plus gros challenge a été de démarcher les bonnes personnes, prêtes à s’investir dans notre projet pour ensuite relever un autre challenge : réussir à vendre.

 

RNS : Quelles sont les prochaines étapes-prévues en termes de développement pour Panafrica ?

Vulfran de R. :  Un de nos chantiers principaux c’est de développer l’offre produit. Le wax nous a permis de rentrer sur un marché très concurrentiel et de se faire remarquer. Aujourd’hui le but c’est de garder cette petite touche d’originalité et de pouvoir élargir notre cible de clients et de parler à un plus grand nombre. Le 2ème chantier serait de développer davantage notre notoriété de marque.

Hélène  L. (chargée de relations publiques) :  Il a aussi cette ambition d’être reconnue comme une marque responsable non seulement auprès des clients mais auprès de tout l’écosystème tout en ancrant notre discours dans les réseaux d’entrepreneurs et de stratups pour partager nos expériences.

 

RNS : Quelles sont vos perspectives dans 5 ans ?

Hugues D. : Etre reconnue comme une marque responsable de référence sur le marché de la mode et développer davantage le réseau de distribution (en ligne, en magasins...).

On a aussi commencé à amorcer un développement à l’international avec les premiers points de vente en Italie, Suède, Maroc, Belgique et avec de nouveaux points de vente en Europe (Espagne, Suisse, Bangkok, Allemagne, Angleterre, Danemark, Pays-Bas) et demain en Afrique, de façon indirecte pour le moment avec comme pays cibles la Cote d’Ivoire, le Kenya et le Benin.

 

RNS : En un mot comment définiriez-vous votre expérience entrepreneuriale ?

Hugues D, Hélène L, Vulfran de R. :  Une belle aventure !

 

Site internet : www.panafrica-store.com

Dernier mot : Panafirca vient de lancer sa nouvelle collection printemps/été 2017