Portrait de créateurs – MEET Africa Promotion 1 : Ces projets qui modernisent et soutiennent la transformation agricole Cameroun.

Posted on

Pour poursuivre le tour d’horizon des porteurs de projet accompagné sur la première promotion du programme MEET Africa 2 Cameroun, nous revenons dans cette troisième diagonale thématique, sur 2 projets parmi nos 15 lauréats axés sur la trasnformation agricole au Cameroun. 

Les pays d’Afrique Subsaharienne sont considérés comme des mines d’or pour le secteur de l’agroalimentaire et l’agriculture. Le continent compte 60% des terres arables non exploitées dans le monde et plus de 50% des terres fertiles africaines se situent dans la zone subsaharienne.

Au Cameroun, où l’agriculture occupe plus de 60% de la population active, une majorité de la production est destinée à la consommation directe ou à l’exportation, sans être transformée localement. La transformation agricole constitue pourtant une activité clé pour augmenter la production de valeur dans le secteur agricole et une importante source de revenu potentiel pour l’économie du pays. Le secteur a d’ailleurs été identifié comme axe de croissance stratégique par le gouvernement camerounais depuis plusieurs années.

Grâce à de nouvelles technologies de production et des investissements et des débouchées plus nombreux, les activités de transformation agricoles au Cameroun ont le potentiel d’augmenter leur rendement et de se diversifier au cours des prochaines années.

Soucieux de répondre à ces problématiques et de soutenir ce secteur, Louis Stéphane Ndam Ndayou et Françoise Bella Le Berre tentent d’apporter des solutions et de valoriser leur expérience professionnelle et entrepreneuriale acquise en France.

Aujourd’hui, ils nous présentent leur démarche, leurs motivations, leurs ressources et leur principal défi. Comment sont-ils parvenus à rendre concret leur projet ? à quels besoins veulent-ils répondre ? Qu’elles sont leur perspective ? Ils ont répondu à toutes nos questions.

Louis Stéphane Ndam Ndayou, fondateur de Mecanical and Manufacturing Industry

Louis Ndam Ndayou est ingénieur projet risques industriels. Il est le fondateur du projet Mecanical and Manufacturing Industry qui consiste à la mise en place d’une industrie de conception de fabrication de machines d’extraction d’huiles. Son entreprise à pour objectif de mettre à disposition des producteurs d’huiles des machines adaptés à leur besoin et fiable. Il nous explique :

« La mise en place d’un tel projet permettra d’accroître la rentabilité des producteurs, notamment à travers la diminution des coûts liés à la maintenance des machines. Elle permettra également de réduire les risques liés à la manipulation des machines. Il y a donc un aspect sécuritaire qui est très important. Cette mise en place permettra de créer des emplois, d’encourager l’entreprenariat, notamment l’agro-industrie et surtout de développer d’autres secteurs comme les savonneries et les industries cosmétiques. Le choix d’entreprendre au Cameroun a principalement été motivé par la bonne connaissance de l’environnement Camerounais. Devenir entrepreneur n’a pas été un choix pour moi, je l’ai toujours perçu comme un devoir parce que, en tant qu’africain de la diaspora, je reste très sensible aux transferts de connaissance qu’il peut y avoir à travers des projets bénéfiques pour l’Afrique. »

Françoise Bella Le Berre, co-fondatrice de Niafour Naturel

Françoise Bella Le Berre, docteure en droit, décide de se lancer en 2018 dans la fabrication de produit capillaire à base d’ingrédients issus de l’agriculture locale camerounaise. Une débouchée importante pour les transformateurs camerounais. Le projet part d’un constat à partir de son propre vécu. Elle nous explique :

«Ayant moi même été confrontée à des problèmes de cheveux à la naissance de mon premier enfant j’ai eu du mal à trouver un produit qui correspondait à ce que je recherchais. Un produit nourrissant et qui apporte des éléments naturels pour l’équilibre du cheveux. Faute d’avoir pu trouver ce produit, nous avons décider de créer notre propre produit. Mon associé et moi mettons à disposition à travers Niafou Naturel des produits capillaires conservant la majeur partie de leur spécificité naturelle. C’est à dire que l’on va utiliser des huiles comme le beurre de karité ou l’huile de moringa pressés à froid, donc de façon artisanal, que nous achetons au près d’une distributrice située à Douala qui elle même s’approvisionne au prés d’un fabricant situé près de Douala. Nous faisons en sorte de participer au développement et l’écoulement de produits naturels principalement au Cameroun. Nous utilisons aussi quelques matières provenant de France, à savoir des huiles essentielles, et veillons à ce qu’elles soient toujours bio afin de mettre en avant l’aspect majoritairement naturel de nos produits

Suivez la marque de Françoise sur les réseaux sociaux : Nyafro Naturelle

Découvrez le témoignage de Françoise en vidéo :

L’accompagnement entrepreneurial est menée par Résonances Nord-Sud grâce au soutien financier de l’Union Européenne et l’Agence Française du Développement à travers le projet MEET Africa 2, mis en œuvre par Expertise France. MEET Africa 2 supporte les entrepreneurs de la diaspora en leur donnant les moyens de contribuer au développement économique et à la création d’emplois dans leur pays d’origine.